cVitae pulchrum ac tenebreuse


L'écho d'une vie naissance

A-t-elle moins de valeur ?

Que le son du bruissement

D'une feuille qui tombe


La fuite lente de l'essence

Créatrice des bonheurs

Serait-elle un crissement

De craie sur le monstre


La digne lente obsolescence

Simulation de pâle saveur

Acceptation du vomissement

De la défaite profonde


Vivre dans sa complaisance

Ressentir le réalisme du cœur

Payer le prix inutilement

Ou disparaître en triomphe


L'écho d'une vie finissante

Promet-elle autant de chaleur

Qu'un joyeux crépitement

Un dernier petit mensonge


La vie reste séduisante

Peu importe sa froideur

On la réchauffera de malheur

Plutôt que de devenir sombre


La morale cette poésie est que la vie est courte et se consomme trop vite. Soyez votre propre sagesse, car il n'y aura pas de phare pour vous guider.

YCD 2019